Congo-Brazzaville: reprise du recensement malgré le confinement

Un vendeur de rue traverse les rails en gare de brazzaville en juin 2015 (image d'illustration).
Un vendeur de rue traverse les rails en gare de brazzaville en juin 2015 (image d'illustration). FEDERICO SCOPPA / AFP

Le Premier ministre congolais Clément Mouamba vient de signer un décret ordonnant la reprise du Recensement général de la population et de l’habitation (RPGH), alors que le pays est en confinement et vit sous couvre-feu depuis le 31 mars à cause du Covid-19. 

Publicité

De notre correspondant à Brazzaville,

Dans son décret, le chef du gouvernement ne précise pas quand les agents recenseurs seront redéployés. Jusqu’à hier samedi, ils n’étaient pas encore visibles sur le terrain.

En ligne de mire du RGPH, « c’est la présidentielle de 2021 qui, si le calendrier est respecté et l’épidémie du coronavirus vaincue, sera organisée avant mars 2021 », analyse un politologue.

« Le décret du Premier ministre sur le recensement est sans nul doute un dossier qui a traîné sur sa table et qu’il a dû solder », commente une source proche du pouvoir avant d’ajouter : « Le travail ne va pas s’arrêter. Le RPGH tiendra bien compte des gestes barrières. C’est une opération qui s’inscrit dans la durée. »

Ces explications sont loin de convaincre Honoré Sayi, porte-parole de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS, première formation d’opposition) qui, dans une déclaration juge l’initiative « suicidaire » : « Comment respecter les mesures barrières pour se prémunir du Covid-19, lorsque les agents recenseurs pourraient, éventuellement, être des facteurs de propagation de ce virus face à une population qui se bat avec des moyens dérisoires contre cet ennemi invisible et impitoyable », s’inquiète M. Sayi.

Pour l’UPADS, le gouvernement doit avoir une seule préoccupation : protéger la population contre le Covid-19.

Au dernier décompte, le Congo a 70 cas confirmés et cinq décès, tous enregistrés à Brazzaville et Pointe-Noire, les deux plus grandes villes du pays. Les autorités viennent de décider de la gratuité de l’électricité et de l’eau dans tous les ménages jusqu’à la fin du confinement.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail