Accéder au contenu principal

Coronavirus à Madagascar: le gouvernement rend publics les dons et prêts octroyés

A une vingtaine de kilomètres au sud d'Antananarivo, sur la nationale 7, les autorités sanitaires et la police contrôlent la température des passants, le 27 mars 2020.
A une vingtaine de kilomètres au sud d'Antananarivo, sur la nationale 7, les autorités sanitaires et la police contrôlent la température des passants, le 27 mars 2020. RIJASOLO / AFP

pour lutter contre le coronavirus. La semaine dernière, la société civile et certaines personnalités politiques avaient dénoncé le manque de transparence dans la gestion de ces fonds. Hier (mercredi), réponse du ministère de l'économie et des finances avec un communiqué qui récapitule les sommes allouées par les bailleurs et l'utilisation qui en est faite. 

Publicité

De notre correspondante à Antananarivo,

444 millions de dollars « environ », indique le ministère de l'Économie et des Finances. « Certains de ces fonds n'étaient pas initialement prévus pour la lutte contre le Covid-19 mais ont été renégociés dans ce sens », précise le communiqué.

Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes, en première ligne dans cette crise sanitaire, a reçu 15 millions de dollars de la Banque mondiale (et 3,3 millions de dollars de l'Agence française de développement). Avec des recettes fiscales et douanières revues à la baisse à cause de la propagation du virus, les finances publiques malgaches sont « fortement affectées », souligne cette note.

Le FMI a notamment accordé un prêt de 166 millions de dollars. Une somme « pour soutenir l'équilibre budgétaire frappé par la baisse considérable des recettes », poursuit le ministère des Finances.

Avec cette liste, les autorités veulent rassurer l'opinion publique. Elles précisent que : « les fonds obtenus et utilisés feront l'objet d'audit » par les organes de contrôle du gouvernement et par les bailleurs de fonds internationaux.

La réaction de Transparency International à Madagascar a été immédiate. Sur sa page Facebook, l'organisation indique « apprécier l'effort de transparence fourni par les autorités ». Mais demande aussi au gouvernement de publier les passations de marchés relatives au Covid-19. 

► Lire aussi : Madagascar: opacité sur l'utilisation des dons et prêts des bailleurs

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.