Coronavirus au Nigeria: déconfinement progressif et partiel à Lagos et Abuja

Le confinement a été levé partiellement à Lagos, au Nigeria, le 4 mai 2020.
Le confinement a été levé partiellement à Lagos, au Nigeria, le 4 mai 2020. REUTERS/Temilade Adelaja

Le confinement aura duré un peu plus d'un mois dans sa version la plus dure au Nigeria. Le pays, qui a enregistré un peu plus de de 2 500 cas confirmés de Covid-19 et 87 morts, est le plus touché d'Afrique de l'Ouest.

Publicité

Avec notre correspondant à Abuja,  Moïse Gomis

Les administrations publiques et surtout les banques ont rouvert ce lundi matin. Dans la capitale administrative, Abuja, la circulation était bien dense toute cette matinée, notamment devant la plupart des ministères et des grandes administrations publiques.

Ce sont essentiellement les cadres qui ont repris le travail pour cette première journée test à Abuja. Mais la grosse effervescence était principalement autour des banques. En effet, beaucoup de gens ont profité de cette levée partielle du confinement dans la capitale pour déposer des chèques ou faire des transferts bancaires.

Des usagers souvent masqués

Devant la majorité des établissements du centre-ville, il y avait des foules importantes à l'extérieur. Parfois de l'agacement pour des clients pas habitués à devoir attendre avant de pouvoir entrer. Car tous les établissements ont renforcé leur mesure d'accès. Une agence bancaire par exemple n'accueillait que deux personnes en même temps.

Autre fait majeur, les habitants d'Abuja portent bien des masques. Principalement des masques en tissus. En revanche, le respect de la distanciation sociale n'est toujours pas évident. À signaler aussi le retour des taxis collectifs verts, le moyen de locomotion pas cher et prisé à Abuja.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI