Accéder au contenu principal

Passe d’armes au Sénat en RDC: Bijoux Goya Kitenge saisit la justice

le siège du parlement congolais à Kinshasa en RDC
le siège du parlement congolais à Kinshasa en RDC radiookapi.net
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Jeudi dernier, le président du Sénat avait qualifié la sénatrice Bijoux Goya Kitenge d’« immorale », lors d'un échange à la chambre haute du Parlement, alors qu'elle lui demandait des éclaircissements sur la réhabilitation des installations du Sénat. La sénatrice qui s'estime outragée, va déposer plainte.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda Wa Kamanda Muzembe

Bijoux Goya Kitenge est inconsolable. Pour la sénatrice du Haut-Katanga, son honneur a été souillé par Alexis Thambwe Mwamba, le président du Sénat. La plainte est destinée à l'office du procureur de la Cour de cassation, comme l’explique Me Georges Kapiamba, membre du collectif d'avocats : « Une plainte vient d’être rédigée contre le président du Sénat, monsieur Alexis Thambwe Mwamba pourimputation dommageable et outrage. »

Indignation

Les femmes de tous bords politiques se disent également indignées, à l’image de Rose Mutombo Kiese du Cadre de concertation des femmes congolaises (Cafco) : « On a été choqué par la scène. La sénatrice n’a usé que de son pouvoir de parlementaire d’écrire et de demander la redevabilité auprès du bureau. La leçon qu’on peut tirer de cette scène, pour nous en tant que femmes, nous souhaiterions que nos autorités politiques puissent transcender leurs émotions quand ils prennent la parole en public. »

Soutien

Néanmoins ce dimanche soir, un collectif de femmes du Front commun pour le Congo (FCC) dit apporter son soutien à Alexis Thambwe Mwamba. Bijoux Goya Kitenge, dont le regroupement politique a fait dissidence avec le FCC, dit, elle toujours attendre la réponse du président du Sénat.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.