Accéder au contenu principal

Barkhane: succès tactique dans la zone des «trois frontières»

Soldats français dans l'opération Barkhane au Mali
Soldats français dans l'opération Barkhane au Mali Reuters
Texte par : Franck Alexandre
1 mn

Ces dernières semaines, les opérations de la force Barkhane et de ses alliés au Sahel ont permis de déstabiliser les groupes armés terroristes, a assuré ce mardi matin le général Pascal Facon, chef de la force française, lors d’une conférence de presse. Dès succès tactiques qui ont une contrepartie. Un légionnaire français a été tué au combat, lundi 4 mai,  lors d'une opération de lutte contre les groupes armés jihadistes au Mali. Il s’agit du deuxième décès en quatre jours dans les rangs de la force française Barkhane au Sahel. Son décès porte à 43 le nombre de militaires français tués au Sahel depuis le début de l'intervention française en 2013. Le point sur la situation au Sahel avec Franck Alexandre. 

Publicité

Depuis son quartier général de Ndjamena, le général Pascal Facon ne dissimule pas son émotion lorsqu’il évoque la disparition récente en opération de deux de ses légionnaires. Mais leur sacrifice n’a pas été vain, assure-t-il, car dans la zone frontalière entre le Niger le Mali et le Burkina, des coups sévères ont été portés à l’ennemi. Si le général Facon se refuse à communiquer un bilan précis, il assure que l’objectif fixé lors du sommet de Pau est le bon...

Barkhane: succès tactique dans la zone des trois frontières

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.