Accéder au contenu principal

Mali: le préfet de Gourma-Rharous enlevé par des hommes armés

Des femmes repartent avec une aide alimentaire de la part du PAM, dans la région à Gourma Rharous, au Mali
Des femmes repartent avec une aide alimentaire de la part du PAM, dans la région à Gourma Rharous, au Mali AFP PHOTO/ISLAMIC RELIF OMAR BARRY
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Le préfet de Gourma-Rharous, Drissa Sanogo, a été enlevé le 2 mai dernier alors qu'il regagnait son poste en voiture depuis Tombouctou. Le rapt a été opéré par des hommes armés, probablement en lien avec les dernières élections législatives.

Publicité

Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

Drissa Sanogo se trouvait non de la localité de Rharous, dont il est le préfet, lorsque des hommes armés ont intercepté le véhicule dans lequel il se trouvait. Il est le seul passager à avoir été enlevé. Ses ravisseurs conduisaient trois motos. Ils l'ont obligé à monter sur un des engins. Les deux autres les ont suivis. Selon nos informations, une quarantaine de kilomètres plus loin, se tenait un véhicule 4X4. Ils sont montés à bord et le bolide a démarré en trombe.

Très rapidement, des intermédiaires ont proposé leur service à l’État pour obtenir sa libération. Mais il fallait payer environ 10 millions de francs CFA (15 000 euros). Tentative d’escroquerie, ont rapidement conclu des sources proches de l’administration malienne, qui soupçonne fortement un rapt lié aux résultats des dernières élections législatives.

D’après nos informations, un groupe armé du nord du Mali, impliqué dans le processus de paix, a été sollicité pour obtenir la libération du préfet. Le contact aurait été établi avec les ravisseurs et les négociations sont en cours.

► À lire aussi : Mali: fronde dans plusieurs villes contre les résultats donnés par la Cour constitutionnelle

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.