Accéder au contenu principal
Reportage

Coronavirus: opérations de désinfection dans les supermarchés de Dakar

Les supermarchés sénégalais étaient fermés ce mercredi 6 mai pour procéder à des opérations de désinfection.
Les supermarchés sénégalais étaient fermés ce mercredi 6 mai pour procéder à des opérations de désinfection. Charlotte Idrac/RFI
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Les nouvelles mesures concernant les commerces de Dakar pour lutter contre la pandémie sont entrées en vigueur cette semaine. Sur décision du préfet, les marchés de la capitale sont désormais ouverts uniquement les lundis, mercredis et vendredis. Pour les supermarchés, ils ont dû fermer mercredi 6 mai, pour des opérations de désinfection. Ils doivent aussi limiter la présence simultanée de clients dans les magasins. 

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

La musique d’ambiance résonne dans les couloirs de ce centre commercial du quartier huppé des Almadies mais personne dans les couloirs, sauf des techniciens en combinaisons blanches, qui s’activent entre le rayon des boîtes de conserve et celui des fruits et légumes.

Médoune Ndao donne les instructions. « Là, il y a des aliments, mais le produit qu'on va utiliser est un produit adéquat. Ce n'est pas dangereux. On a des pulvérisateurs à dos, moteurs et manuels. »

Les sols, la réserve, les vestiaires, mais aussi les chariots, les caisses et les portes de frigo. L’opération est à la charge du centre commercial. Entre 2000 et 2500 personnes passent ici chaque jour mais il faudra désormais des quotas.

« Nous sommes sur une surface de 3000 m2 donc on peut laisser 150 personnes rentrer et lorsqu'il y en a qui sortent, on en laisse entrer autant », explique Bocar Fall, directeur de la galerie Dakar City.

Les supermarchés devront fermer tous les lundis de ce mois de mai. Les défenseurs des marchés traditionnels ont accusé les autorités de « discrimination » en faveur des grandes surfaces, autorisées à ouvrir plus. Pour le Bocar Fall, il n’y a pas de débat. « C'est des opinions, nous on est là pour appliquer ce que la législation décide et on ne rentre pas dans cette polémique-là. »

Les professionnels estiment le manque à gagner entre 150 et 200 millions de francs CFA (environ 300 000 euros) par jour de fermeture pour toutes les grandes surfaces de la capitale. Au mercredi 6 mai, le pays enregistrait 12 décès, 1433 cas positifs, dont 927 sous traitement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.