Accéder au contenu principal

«Le Virus»: une mini-série au Sénégal pour divertir et faire de la prévention

Une fresque peinte sur un mur de la ville de Dakar sensibilise à la lutte contre le coronavirus.
Une fresque peinte sur un mur de la ville de Dakar sensibilise à la lutte contre le coronavirus. REUTERS/Zohra Bensemra

La mini-série intitulée « Le Virus » est diffusée chaque soir sur la chaîne de télévision ITV et sur internet depuis fin avril. Ce feuilleton en wolof reprend des intrigues classiques, histoires d’amour, de jalousie, mais sur fond de pandémie, couvre-feu et mises en quarantaine.

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Tout commence avec le retour d’un « modou modou », autrement dit un émigré sénégalais venu d’Italie. Il ignore avoir contracté le virus, et contamine toute sa famille. Une histoire tirée d’un fait réel.

Mustapha Kanté, réalisateur de la série « Le Virus », a eu l’idée dès l’apparition du premier cas au Sénégal, début mars. Chaque épisode, de 4 à 8 minutes, aborde une thématique liée à la pandémie : port du masque, modes de transmission, fausses informations…

Pour le réalisateur, la série est un moyen efficace de faire passer des message : « Parce qu’on a vu que dans toutes les chaines de télé, c’est la même chose qui se répète, Lavez-vous les mains, alors que ce n’est pas suffisant. Il y a des histoires d’amour, il y a des histoires de querelles, il y a des histoires d’une fille qui trompe son copain… On a développé plusieurs thèmes de la vie des Sénégalais de tous les jours, tout en sensibilisant. Mais le virus reste le centre. »

L’équipe de tournage est réduite, la plupart des séquences sont filmées en intérieur. Au final, 30 épisodes qui s’adaptent à l’évolution de la pandémie dans le pays : « On avance en fonction de l’actualité. On va tenir compte de toutes les nouvelles mesures prises par notre président Macky Sall. »

Et à la fin de chaque épisode, les recommandations d’un personnage vêtu d’une blouse de médecin, pour rappeler très concrètement les mesures barrières.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.