Accéder au contenu principal

Soudan: près de 4 milliards de dollars saisis à l’ancien président el-Béchir et son clan

L'ancien président soudanais Omar el-Béchir lors d'un discours à la nation au palais présidentiel, le vendredi 22 février 2019.
L'ancien président soudanais Omar el-Béchir lors d'un discours à la nation au palais présidentiel, le vendredi 22 février 2019. ASHRAF SHAZLY / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 min

L'information a été révélée, ce week-end, par le Comité anticorruption mis sur pied en décembre pour démanteler le système du président déchu. L’ancien dictateur est toujours en prison, et d’autres procès sont à attendre contre lui.

Publicité

Avec notre correspondant régional, Sébastien Németh

De 3,5 à 4 milliards de dollars ont été saisis en moins de six mois dans la galaxie Béchir. Il s’agit d’argent, de biens immobiliers ou encore de parts dans des sociétés, a révélé Salah Manaa, porte-parole du Comité anticorruption.

Depuis l’arrestation de l’ancien président il y a 13 mois, les saisies sont régulières. Elles avaient commencé quelques jours après son interpellation. Près de 130 millions de dollars avaient ainsi été retrouvés dans sa propriété, cachés dans des sacs. Depuis, les biens de son parti, de médias, ou encore d’amis et proches ont été soit gelés soit remis au ministère des Finances.

Une économie en difficulté

Condamné à deux ans de détention en décembre, Omar el-Béchir est lui toujours à la prison de Kober, à Khartoum. Et d’autres procédures sont à attendre, a annoncé Mohamed al-Faki. Selon ce représentant du Comité, de nouvelles charges seront prochainement lancées concernant le blanchiment d’argent, la corruption ou encore l’enrichissement illégal. L’institution va également se pencher sur le cas des anciens fonctionnaires démis de leurs fonctions abusivement par l’ancien régime.

Cet argent de la dictature remis dans les caisses de l’État est bienvenu, tant l’économie du Soudan est en difficulté. Mais l’activiste Amjed Farid pense que le chiffre de 4 milliards est « exagérée, que la valeur des saisies a été gonflée et n’aura pas d’impact sur l’économie à court terme. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.