Accéder au contenu principal

Des diplomates belges rappelés à Bruxelles suite à des plaintes du gouvernement rwandais

L'entrée du mémorial du génocide 1994.
L'entrée du mémorial du génocide 1994. ©RFI/Pierre René-Worms
Texte par : RFI Suivre
1 min

Deux diplomates belges en poste à Kigali ont été rappelés à Bruxelles suite à des plaintes du gouvernement rwandais. En cause, un hommage aux casques bleus belges assassinés en 1994 lors du premier jour du génocide des Tutsis. Un hommage organisé avant le début officiel des commémorations cette année. C’est en tout cas la raison évoquée par le ministère des Affaires étrangères rwandais. 

Publicité

Avec notre correspondante à Kigali, Laure Broulard

Une cérémonie organisée le 6 avril, sans avoir prévenu les autorités rwandaises, et avec un drapeau rwandais en berne, en dehors de tout cadre officiel. Voilà ce que reprochent les autorités rwandaises aux diplomates belges selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. 

« C’est une façon de minimiser et de dénaturer la symbolique des commémoration du génocide », explique une source proche du gouvernement, pour expliquer le mécontentement des autorités rwandaises. Un mécontentement exprimé il y a quelques semaines au ministère des Affaires étrangères belge et à l’ambassade de Belgique à Kigali, qui auraient ensuite décidé de rappeler le premier secrétaire de l’ambassade et l’attaché militaire à Bruxelles selon le communiqué rwandais. 

Pas de commentaire jusqu’ici du côté des autorités belges. Les commémorations officielles du génocide contre les Tutsis commencent chaque année le 7 avril au Rwanda. Le 6 avril, date anniversaire de la chute de l’avion du président hutu Juvénal Habyarimana, est polémique, car elle est commémorée par des milieux considérés comme négationnistes par Kigali.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.