Accéder au contenu principal

Au Niger, les quatre fronts de l’opposition donnent de la voix contre le gouvernement

Assemblée nationale du Niger
Assemblée nationale du Niger ML/RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Alors que la présidentielle se profile pour la fin de l'année, alors que le scandale de l'audit du ministère de la Défense continue d'alimenter la controverse, l’opposition nigérienne veut mettre la pression sur le gouvernement. Dans une déclaration commune, ce mardi, l’opposition a fustigé une gouvernance marquée par « la gabegie, l’insouciance et la cupidité ».

Publicité

Les quatre fronts de l’opposition ont notamment dénoncé la posture « révoltante » du gouvernement face au récent audit du ministère de la Défense. Sur le plan politique, ils ont réitéré leur demande de dialogue national inclusif avant la présidentielle de la fin de l'année, et appelé tous les militants de l’opposition à se tenir prêts pour descendre dans la rue dans les jours qui viennent, sans qu’aucune date ne soit préciser pour cet appel à manifester.

« Nous fustigeons le refus du dialogue inclusif devant permettre de créer les conditions d’élection crédibles, transparentes et de créer un climat apaisé pour faire face aux autres préoccupations du pays. Déjà le pays est confronté à des problèmes sécuritaires aigus. Si on doit déboucher sur une impasse électorale, alors cela sera extrêmement grave. Le deuxième aspect, c’est que nous voulons que la lumière soit faite sur l’utilisation des fonds du ministère de la Défense, étant entendu que pendant que le pays utilise ces maigres ressources pour faire face au défi sécuritaire, on constate qu’une grande partie est détournée. Nous voulons que tous les autres ministères soient audités. C’est une question de transparence. Si on veut clamer la bonne gouvernance, je pense qu’il faut commencer par donner cet exemple », a déclaré Mamane Sani Adamou, porte-parole du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR), une des coalitions signataires de la déclaration de ce mardi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.