Accéder au contenu principal

Présidentielle en Côte d'Ivoire: la revanche du «Sphinx de Daoukro» aura-t-elle lieu?

Agé de 86 ans, Henri Konan Bédié brigue donc une nouvelle fois la fonction suprême (image d'illustration)
Agé de 86 ans, Henri Konan Bédié brigue donc une nouvelle fois la fonction suprême (image d'illustration) SIA KAMBOU / AFP

Henri Konan Bédié est officiellement candidat à l’élection présidentielle. L’ex-chef d’Etat ivoirien l’a annoncé samedi 20 juin à Abidjan lors d’une cérémonie du PDCI l’exhortant officiellement à se présenter lors de la convention d’investiture du candidat pour le parti les 25 et 26 juillet prochains. Agé de 86 ans, Henri Konan Bédié brigue donc une nouvelle fois la fonction suprême, qu’il a quitté par la force d’un coup d’Etat militaire en 1999.

Publicité

Avec notre correspondant à Abidjan, Sidy Yansané

Pour Henri Konan Bédié, c’est peut-être le début de sa revanche sur l’Histoire. L’ex-président n’a jamais caché la frustration qui l’habite depuis son renversement en décembre 1999 qui laissa la place au régime militaire du général Robert Gueï.

Déchu, le deuxième président de Côte d’Ivoire se rapproche alors d’Alassane Ouattara, son rival de toujours. De l’alliance entre le PDCI et le RDR de Ouattara naît le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix, qui se hisse au pouvoir en 2011 face au président sortant Laurent Gbagbo, après une crise post-électorale qui fait plus de 3 000 morts.

La lune de miel au sommet de l’Etat entre les deux meilleurs ennemis se poursuit jusqu’en 2018 quand Bédié bascule dans l’opposition. Alors qu’il s’était rangé derrière le président Ouattara pour assurer sa réélection il y a cinq ans, le Sphinx de Daoukro reproche à l’actuel chef de l’Etat d’avoir rompu leur pacte, à savoir soutenir de nouveau une candidature unique pour 2020, mais issue des rangs du PDCI, cette fois.

Abandonné par plusieurs cadres du parti, Bédié se tourne encore vers un ex-rival. Depuis son acquittement en première instance à la CPI, Laurent Gbagbo a les faveurs de son prédécesseur, avec lequel il a formé une coalition en vue de la présidentielle d’octobre.

Avec Henri Konan Bédié dans la course à l’investiture, les chances de victoire pour d’éventuels adversaires à la candidature sont minces. A 86 ans, la revanche du Sphinx pourrait bien avoir lieu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.