Accéder au contenu principal

Madagascar: pas de grandes célébrations pour le 60e anniversaire de l’indépendance

Défilé militaire à huis clos pour ce 60ème anniversaire d'indépendance à Madagascar. La parade a lieu Place du 13 mai, sur le parvis de l'hôtel de ville et l'avenue de l'Indépendance, le 26 juin 2020.
Défilé militaire à huis clos pour ce 60ème anniversaire d'indépendance à Madagascar. La parade a lieu Place du 13 mai, sur le parvis de l'hôtel de ville et l'avenue de l'Indépendance, le 26 juin 2020. RFI/Sarah Tetaud
2 min

C’est un drôle d’anniversaire à Madagascar. Pas de célébrations en grande pompe dans le stade mythique où fut proclamé l’indépendance, mais un défilé militaire à huis clos avec un président qui appelle à l’unité.

Publicité

Avec notre correspondante à Antananarivo

« C’est grâce à l’amour de la nation, à la fierté nationale et à la souveraineté de Madagascar, conformément aux objectifs que nous nous sommes fixés, que tu seras sortie d’affaire, Madagascar. » C’est par ses mort que le chef de l’État a clos le défilé. Il s’est également montré optimiste quant à l’éradication du coronavirus dans le pays. Pour le clin d’œil, le président Rajoelina a passé les troupes en revue à bord de la Cadillac décapotable blanche qui avait été utilisée par le président Tsiranana, il y a 60 ans jour pour jour, lors du tout premier défilé de l’armée malgache.

La parade militaire de cette année a mis à l’honneur toutes les brigades et bataillons créés spécialement pour lutter contre la propagation de la pandémie. Une dizaine de camions et voiture floqués « Lutte anti-Covid19 », celles que l’on voit sillonner quotidiennement la capitale, ont elles aussi pris part au défilé. Mais ce qui a véritablement marqué les esprits ce matin, c’est le dispositif de sécurité impressionnant pour éviter officiellement tout attroupement et contamination.

Près de 3 000 forces de l’ordre ont été réparties à chaque coin de rue. Le centre-ville de la capitale a été entièrement bouclé. Il n’y avait quasiment pas un seul passant dans les rues. Les habitants ont respecté les consignes en ne tentant pas de se rapprocher du défilé malgré leur fort attachement à cette tradition. Une atmosphère de ville morte donc pour ce 60e anniversaire que le président a promis de faire oublier en confirmant le report des festivités au 14 octobre prochain, date de la célébration de la naissance de la première République.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.