Accéder au contenu principal

Niger: neuf agents humanitaires libérés dans l'ouest du pays

(Illustration) Coucher de soleil sur le fleuve Niger dans le parc W. à la frontière entre le Niger, le Bénin et le Burkina Faso.
(Illustration) Coucher de soleil sur le fleuve Niger dans le parc W. à la frontière entre le Niger, le Bénin et le Burkina Faso. (Photo : Hama Abdou)
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Au Niger, les 9 humanitaires nigériens de l'ONG APIS, partenaire du PAM, enlevés la semaine dernière près de la frontière du Burkina Faso, ont été libérés hier mercredi. Ils ont donc retrouvé la liberté, sans que l'on sache dans quelles conditions ni quel est leur état de santé.

Publicité

Avec notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka

L’annonce de leur libération a été confirmée par le gouverneur de la région de Tillabéry et le représentant du PAM, au Niger. Les neuf humanitaires locaux de l’ONG APIS sont libres de leurs mouvements. Ils avaient été enlevés il y a une semaine, alors qu'ils étaient en mission de recensement des populations vulnérables dans l'ouest du Niger en vue d'une aide alimentaire lorsque des jihadistes à moto les ont enlevés.

Peu après leur libération, les ex-otages ont été aperçus dans un village proche de la frontière burkinabé et du parc W. Ils tentaient de rejoindre le chef-lieu de la préfecture de Torodi, à 100 kilomètres au sud-ouest de Niamey.

On ne connaît pour l’instant pas les conditions de leur libération, ni leur état de santé, mais de source sécuritaire bien informée, les forces nigériennes ne sont pas intervenues. Toujours selon la même source, il pourrait s’agir d’un acte volontaire des jihadistes, les agents humanitaires locaux n'ayant aucune valeur marchande, selon un observateur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.