Accéder au contenu principal

Mali: des proches du pouvoir trouvent inacceptables les propositions de l’opposition

Vue du palais présidentiel à Bamako (illustration).
Vue du palais présidentiel à Bamako (illustration). SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Mali, le mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), a revu ses priorités mercredi, en proposant au pouvoir un gouvernement de transition, assorti de certaines conditions, dont le droit de choisir le Premier ministre et la dissolution immédiate de l'Assemblé nationale. Voilà qui n’est pas acceptable pour les proches du pouvoir.

Publicité

Le Mali est toujours théâtre de revendications politiques fortes, celles du mouvement du Mouvement 5 Juin-Rassemblement des forces patriotiques. Mais cette coalition politico-civile emmenée par l'imam Mahmoud Dicko change de ton vis à vis du pouvoir.

Jusqu'alors, la demande numéro un de ce mouvement était la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta, mais ce n’est maintenant plus le préalable. À la place, depuis ce mercredi, il propose au pouvoir un gouvernement de transition, assorti de certaines conditions, dont le droit de choisir le Premier ministre et la dissolution immédiate de l'Assemblé nationale.

Omar Gadigo, le coordinateur de la Convergence des forces républicaines, proche du parti au pouvoir, juge que ces revendications ne sont pas acceptables. Il estime qu’elles sont antidémocratiques et anticonstitutionnelles.

C’est anticonstitutionnel. Leurs propositions sont antidémocratiques et antirépublicaines. Ils ont quelle légitimité pour choisir le Premier ministre? Pourquoi un gouvernement de transition, pourquoi le président de la République chef de l’État a tendu la main pour qu’on aille au dialogue? Et il a dit qu’il va former un gouvernement d’Union nationale

Omar Gadigo, le coordinateur de la Convergence des forces républicaines

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.