Accéder au contenu principal

Congo-Brazzaville: le général Mokoko positif au Covid-19, selon un de ses avocats

Jean-Marie Michel Mokoko lors d'une interview dans sa résidence à Brazzaville, le 19 mars 2016 (image d'illustration).
Jean-Marie Michel Mokoko lors d'une interview dans sa résidence à Brazzaville, le 19 mars 2016 (image d'illustration). EDUARDO SOTERAS / AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Au Congo-Brazzaville, les nouvelles sont inquiétantes sur l'état de santé du général Mokoko. L’opposant congolais âgé de 73 ans, condamné en 2018 à vingt ans de prison, a été testé positif au Covid-19, selon l'un de ses avocats.

Publicité

Pour la famille de Jean-Marie Michel Mokoko, il n’est pas question de l’envoyer dans un autre établissement hospitalier. En début de semaine, l’opposant congolais a fait un malaise en prison, avant d’être transféré à l’hôpital militaire de Brazzaville où il a été testé positif au Covid-19, explique l'un de ses avocats.

Les autorités veulent désormais l’envoyer dans un autre établissement hospitalier, un véritable mouroir selon son avocat Français maitre Norbert Tricaud.

Les dernières nouvelles ne sont pas bonnes. Jean-Marie Michel Mokoko avait été transféré à l’hôpital militaire (…)On souhaite qu’il puisse aller à son domicile pour être soigné par son médecin de famille(…) Ils veulent le déplacer dans un autre hôpital qui est un véritable mouroir...

Maître Norbert Tricaud.

La famille demande à ce que Jean-Marie Michel Mokoko puisse rester à l’hôpital militaire ou mieux, être soigné à son domicile par son propre médecin.

Ses avocats le disent très fatigués et ayant perdu l’appétit. Face à la détérioration de son état de santé, les appels à sa libération se sont multipliés, afin de lui permettre de bénéficier d’une évacuation sanitaire.

Cela fait quatre ans que celui qui s'est présenté aux élections présidentielles de 2016 est incarcéré, après avoir été condamné à vingt ans de prison. RFI a tenté de contacter les autorités congolaise pour les faire réagir, mais sans succès. En septembre, le ministre français des Affaires étrangères avait déclaré que Paris attendait « des actes » du président congolais concernant cet opposant formé à l'école militaire de Saint-Cyr en France.

Erratum: Depuis la famille du général Mokoko a démenti l'information selon laquelle il avait été testé positif au Covid-19.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.