Accéder au contenu principal

Guinée: nouvelle journée de manifestation contre les délestages à Kankan

Centre-ville de Kankan en Guinée. (Image d'illustration)
Centre-ville de Kankan en Guinée. (Image d'illustration) Maarten van der Bent/Wikimedia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

« On veut du courant ! », un slogan simple, mais qui sonne comme un cri du cœur : depuis ce mardi matin, plusieurs centaines de jeunes sillonnent les rues de la ville de Kankan, située dans l’est de la Guinée, pour protester contre les coupures d’électricité. La circulation est paralysée et plusieurs commerces fermés.

Publicité

Il n’y a pas de heurts signalés à Kankan pour ce mouvement d’humeur très symbolique, puisqu’il se produit dans le fief du président, Alpha Condé, dont le second mandat arrive à terme en décembre. Cette marche est organisée par le Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute-Guinée. Cette organisation réclame deux choses : la construction d’un micro barrage hydroélectrique et l’érection d’une centrale solaire. Derrière ces revendications, il y a énormément de frustrations.

Car en théorie, il existe déjà des projets de cette nature, destinés à la région de Kankan, mais aucun de ces ouvrages n’a abouti. Après la pose des premières pierres, ces projets sont restés en chantier. Résultat : la ville de Kankan est alimentée par des groupes électrogènes vétustes, qui tombent régulièrement en panne. D’où ces coupures qui peuvent durer jusqu’à cinq jours, dans certains quartiers, selon plusieurs habitants.

Rien de politique

« Cette manifestation n’a rien de politique : il s’agit d’attirer l’attention du président sur les dysfonctionnements et de trouver des solutions à moyen terme », précise Loncény Cherif, le président des organisations de la société civile de Kankan. « Il faudrait que les hommes politiques cessent de faire des promesses et investissent dans les infrastructures », renchérit le Dr Ousmane Kaba, leader du Pades, parti d’opposition modéré, originaire de cette région.

Les manifestants continuent de sillonner les rues de Kankan. Ils se sont donnés rendez-vous place des Martyrs en début d’après-midi pour clôturer leur mouvement de protestation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.