Accéder au contenu principal

Niger: aucune nouvelle des humanitaires enlevés

Situation de Bossey Bangou, près de la frontière burkinabè.
Situation de Bossey Bangou, près de la frontière burkinabè. google maps
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les neuf humanitaires enlevés le 24 juin à la frontière entre le Burkina Faso et le Mali sont toujours introuvables. Mercredi dernier, les autorités nigériennes locales ainsi que l’ONG pour laquelle ils travaillaient avaient pourtant annoncé leur libération. Depuis aucune nouvelle. Ils sont finalement toujours portés disparus.

Publicité

Le 24 juin, l’ONG nigérienne Action et programme d’impact au Sahel est en mission de ciblage des personnes vulnérables en pleine période de soudure. Au moins onze humanitaires sont sur le terrain, à Bossey Bangou, dans un hameau de la commune de Makalondi au Niger, avant de disparaître. Rapidement, leurs responsables accusent les jihadistes présents dans la zone d’être responsable du rapt. C'est le premier enlèvement d’humanitaires dans cette région au coeur des trois frontières.

Si une semaine plus tard, le 1er juillet, le gouverneur du Tilabéri et l’ONG et le PAM, partenaire de l’APIS, annonçaient leur libération, depuis personne n’a vu ces humanitaires disparus. « Est-ce qu’ils sont perdus ? Est-ce qu’ils sont toujours détenus ? Les recherches continuent mais il y a beaucoup d’éléments tenus au secret », indique un responsable humanitaire. Une autorité locale confirme qu’ils n’ont finalement pas réapparus et qu’ils seraient selon lui toujours en captivité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.