Accéder au contenu principal

Togo: le coordonnateur de la dynamique Mgr Kpodzro entendu par un juge

Mgr Philippe Kpodzro en campagne, assis aux côtés du candidat Agbéyomé Kodjo, le 14 février 2020. (image d'illustration)
Mgr Philippe Kpodzro en campagne, assis aux côtés du candidat Agbéyomé Kodjo, le 14 février 2020. (image d'illustration) Peter Sassou Dogbe/RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Trois responsables de la dynamique Mgr Kpodzro étaient attendus devant le doyen des juges d’instruction vendredi. Seul Fulbert Attisso, le coordonnateur de la dynamique, a répondu à la convocation du juge, il s’agissait selon lui d’une audition sur le fond.

Publicité

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbé

Fulbert Attisso est arrivé quelques minutes avant l’heure de la convocation, très rapidement introduit dans le cabinet du doyen des juges d’instruction, avec Me Darius Atsoo, ils ont ensuite été rejoints par Me Célestin Agbogan et Zeus Ajavon.

Fulbert Attisso en ressortira trois heures plus tard. « Nous avons parlé de tout ce qu’on nous reproche. Je peux vous dire que nous avons répondu sur des questions qui touchent aux infractions qu’on nous a imputé. Nous avons été interrogés sur le fond du dossier. »

Il est le seul avoir répondu à la convocation. Marc Mondji l’assistant de Mgr Philippe Kpodzro est hors du territoire depuis plusieurs jours, Gabriel Agbéyome Kodjo, contrairement à ce qui était annoncé en conférence de presse jeudi, a annoncé dans un message audio sur les réseaux sociaux qu’il ne répondra pas à la convocation du juge, « sa vie étant en danger », dit-il. Depuis jeudi soir, il est injoignable.

Pour Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, porte-parole de la dynamique Mgr Kpodzro, cette affaire dès le départ est politique. « Le Togo traverse une crise politique post-électorale grave. Pour la résoudre, il faut s’asseoir. On se trompe en voulant faire taire l’adverse en le traduisant devant un juge. Ça ne peut pas aller. »

Venue pour soutenir Fulbert Attisso, c’est devant le bureau du juge que Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson apprend qu’elle sera entendue, mardi 14 juillet dans la même affaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.