Accéder au contenu principal

RDC: dans le Grand Katanga, l’adjoint du chef de la région militaire accusé de désertion

Une rue de Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, en mai 2016.
Une rue de Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, en mai 2016. JUNIOR KANNAH / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Il y a du remue-ménage au sein de l'armée dans le Grand Katanga. L'adjoint du chef de la région militaire est mis à la disposition de la justice pour désertion. Le général de brigade John Mulongo Djibwe est passible de peines lourdes pour avoir refusé de rejoindre Kinshasa, comme cela lui avait été demandé depuis le mois d'avril dernier.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda Wa Kamanda Muzembe 

Désertion simple, violation des consignes et refus d'obéissance... Voilà les griefs retenus contre le général de brigade John Mulongo Djibwe, adjoint du commandant de la 22ème région militaire chargé des opérations. Selon des sources de l'armée, ce haut gradé, ainsi que son supérieur, avaient été appelés en consultation dans la capitale.

C'était en avril dernier, à l'issue d'une mission gouvernementale conduite par le vice-Premier ministre de l'Intérieur, mission qui était destinée à faire la lumière sur la recrudescence de l'insécurité dans la province du Haut-Katanga. Les hommes en uniforme étaient pointés du doigt. Des incursions sanglantes des miliciens Bakata Katanga de Gédéon Kyungu eurent également lieu pendant cette période en plusieurs endroits de cette province et dans le Lualaba.

Pour la hiérarchie, les responsables de la 22ème région militaire devaient donc venir s'expliquer à Kinshasa. Et seul le commandant avait obtempéré, tandis que le général Mulongo, lui, avait préféré demeurer sur place. Une indiscipline que n'a pas voulu cautionner le commandement des forces armées qui vient de saisir la justice militaire, explique un haut gradé des FARDC.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.