Accéder au contenu principal

Coronavirus: le Sénégal rouvre ses frontières aériennes

Hall de départ de l'aéroport international Blaise-Diagne, au Sénégal.
Hall de départ de l'aéroport international Blaise-Diagne, au Sénégal. Wikimedia Commons CC BY-SA 4.0 Jjm2311
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les autorités sénégalaises assouplissent un peu plus les mesures contre le Covid-19. Les frontières ont rouvert, mais pas avec tout le monde.

Publicité

Les vols ont repris à l’aéroport international, rapporte notre correspondante à Dakar Charlotte Idrac, mais ce n’est pas encore la foule des grands jours. La reprise est graduelle, et c’est un vol Alger-Dakar qui a rouvert le bal cette nuit. Huit vols sont prévus ce mercredi. Cette réouverture du ciel sénégalais dépend des pays de destination, car de nombreux États n’ont pas rouvert leurs frontières dans la région.

Nous avons eu 2% de trafic pendant quatre mois. Nous avons perdu 98% de notre chiffre d'affaire en quatre mois

Reportage à l'aéroport Blaise-Diagne de Dakar: le secteur comme les passagers respirent à nouveau

L’Union européenne a aussi publié une liste de 15 pays autorisés, et le Sénégal n’en fait pas partie pour le moment. Sénégal qui applique le principe de réciprocité, même si des négociations ont été engagées avec l’Union européenne. Cette liste est appelée à être révisée. À ce jour, seules certaines catégories de passagers, comme les diplomates, sont autorisés à voyager vers l’Union européenne. 

L’aéroport international de Dakar n’a jamais fermé ses portes au cours de ces quatre derniers mois, pour les vols de rapatriement, pour les ressortissants bloqués à l’étranger, mais aussi pour les vols sanitaires. Pour cette reprise, tout un dispositif est mis en place pour se conformer au protocole sanitaire du gouvernement. Les accompagnants sont interdits d’accès, des vitres ont été placées aux guichets, des marquages au sol pour garder ses distances, le port du masque est obligatoire, des caméras thermiques ont été mises en place un peu partout.

Pour les passagers qui arrivent de l’extérieur, il faut désormais présenter un certificat de test négatif de Covid-19 de moins de sept jours. Il faut aussi remplir un formulaire de localisation pour pouvoir suivre le trajet du passager. Objectif : empêcher à tout prix le retour de cas de Covid-19 dits « importés ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.