Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Sénégal: les premiers passagers ravis de la réouverture des frontières aériennes

Vue générale du nouvel aéroport Blaise-Diagne à Dakar.
Vue générale du nouvel aéroport Blaise-Diagne à Dakar. SEYLLOU / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Sénégal, les frontières aériennes ont rouvert comme prévu ce mercredi. Elles étaient fermées depuis mi-mars dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Une reprise progressive, qui dépend de l’ouverture, ou non, des frontières des pays de destination. Le trafic à l’international est aussi soumis à un protocole sanitaire élaboré par le gouvernement : le port du masque est obligatoire, et les passagers à l’arrivée doivent notamment présenter un test Covid-19 négatif.

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar,  Charlotte Idrac

Embarquement immédiat pour le vol Air Sénégal à destination de Paris, à l’aéroport international Blaise Diagne. Vers l’Union européenne, seules quelques catégories de passagers sont autorisées à voyager. C’est un grand jour pour Madame Fall. « Je passe par Paris pour aller en Italie, explique-t-elle. Ma famille est là-bas, j’étais coincée ici depuis quatre mois. Je suis trop impatiente de voir mes enfants. »

Samba, lui, a la double nationalité sénégalaise et française. Il se dit « ravi de retourner en France, depuis le temps qu’on attendait ! On ne pouvait pas partir. Le président avait dit le 15, donc premier jour : on part. »

Cette réouverture de l’espace aérien, c’est un moment important aussi pour le secteur, très éprouvé par la pandémie. Le directeur général de la structure gestionnaire de l’aéroport, Xavier Mary explique avoir « attendu ce jour avec beaucoup d’impatience. Nous avions eu 2% de trafic pendant quatre mois, donc nous estimons que notre perte financière est du même ordre : nous avons perdu 98% de notre chiffre d’affaires. »

Pour l’heure la reprise est timide, et sera progressive, souligne Oumar Khasimou Dia, directeur des transports aériens. « Le premier facteur, c’est qu’il faut que le pays de destination soit ouvert, sinon on ne peut pas y aller. L’autre facteur, encore plus important, c’est la confiance dans les transports aériens. »

Le ministère de la Santé a publié une liste de laboratoires habilités a réaliser des tests covid, pour les personnes souhaitant voyager. Le coût : 40 000 FCFA, environ 60 euros.

Les frontières terrestres et maritimes du Sénégal, elles, restent fermées. À ce jour le pays enregistre 153 décès liés au Covid, 8 369 cas confirmés, dont 2 610 actuellement sous traitement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.