Accéder au contenu principal

La Coalition citoyenne au Sahel veut replacer les populations au cœur des préoccupations

Deux femmes effectuent des semis dans le cadre d'un projet de plantation dans la région de Zinder (Niger), le 30 juillet 2019.
Deux femmes effectuent des semis dans le cadre d'un projet de plantation dans la région de Zinder (Niger), le 30 juillet 2019. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Elle existe déjà depuis plusieurs semaines. Une vingtaine d’organisations de la société civile ont lancé une nouvelle intiative ce jeudi 16 juillet pour dynamiser la Coalition citoyenne au Sahel, avec l’objectif de faire entendre leur voix afin de dépasser la réponse purement militaire à la crise sécuritaire que connaissent les pays de la région depuis plusieurs années.

Publicité

Replacer la population civile au cœur de toute la stratégie de résolution de la crise des pays du Sahel, c’est l’ambition de la Coalition citoyenne, composée de 22 organisations non gouvernementale. « Il est indispensable de réfléchir à un changement d'approche pour quitter le tout sécuritaire et aller vers une approche holistique qui va prendre en compte les besoins des populations en matière de sécurité », plaide Drissa Traoré, le Coordinateur du programme conjoint Association Malienne des Droits de l’Homme – FIDH.

Les ONG qui composent la Coalition citoyenne au Sahel rappellent que la réponse de la force utilisée jusqu’ici n’a pas permis la protection de tous les civils sans discrimination et qu’elle a même conduit à de nombreux abus contre eux. La Coalition invite les gouvernements des pays de la région à redéfinir leur action autour de « quatre piliers citoyens » : faire de la protection des civils une priorité, créer une stratégie politique globale qui s'attaque aux causes profondes de l'insécurité, répondre aux urgences humanitaires, lutter contre l'impunité et garantir l'accès de tous à la justice.

La Coalition citoyenne au Sahel veut se poser comme un interlocuteur constructif des gouvernements et de leurs partenaires internationaux, en apportant son expertise sur les différentes pistes qui peuvent permettre l’amélioration des conditions de vie dans les villages.

À lire aussi : Une coalition citoyenne pour le Sahel

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.