Accéder au contenu principal

Rose Christiane Raponda prend les rênes de l'exécutif gabonais

Rose Christiane Ossouka Raponda, ici lors du vote pour les élections locales du 6 octobre 2018, lorsqu'elle était encore maire de Libreville.
Rose Christiane Ossouka Raponda, ici lors du vote pour les élections locales du 6 octobre 2018, lorsqu'elle était encore maire de Libreville. Joel TATOU / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Gabon, un peu à la surprise générale, le président Ali Bongo a nommé par décret Rose Christiane Ossoukaka Raponda au poste de Premier ministre. C’est la toute première femme promue à ce poste, 60 ans après l’indépendance du pays. Qui est cette femme appelée à diriger le gouvernement gabonais dans ce contexte de crise?

Publicité

Avec notre correspondant à Libreville,  Yves-Laurent Goma

Rose Christiane Ossouka Raponda, 56 ans, n'est pas une inconnue au Gabon. Première femme nommée chef du gouvernement, elle était aussi devenue en 2014 la première femme élue maire de Libreville. Les caisses de l'hôtel de ville étaient pleines quand elle a quitté ses fonctions, rappelée au gouvernement par Ali Bongo en janvier 2019 comme ministre de la Défense, poste qu'elle occupait jusqu'à ce jour.

Femme discrète, elle a fait sa première entrée au gouvernement en 2012. Ali Bongo l'avait bombardée ministre du Budget. Un poste justifié, car Rose Christiane Ossouka Raponda est économiste.  Elle est diplômée de l'Institut gabonais de l'économie et des finances.

Sa principale mission à la tête du gouvernement va être de relancer l'économie et peut-être de préparer la prochaine élection présidentielle prévue en 2023.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.