Accéder au contenu principal

Côte d'Ivoire: mort d'un chimpanzé au zoo d'Abidjan, la maltraitance des animaux dénoncée

Cette femelle chimpanzé, nourrie une fois par jour de fruits, réclame de la nourriture aux visiteurs.
Cette femelle chimpanzé, nourrie une fois par jour de fruits, réclame de la nourriture aux visiteurs. RFI/François Hume-Ferkatadji
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Manque de nourriture, manque de soins, cages exigües... Les soigneurs s’inquiètent de la maltraitance des animaux au zoo national d’Abidjan. Sa trentaine d’employés dénoncent aussi les rapports difficiles avec la direction. Certains affirment être impayés depuis plusieurs mois et ne pas être couverts par l’assurance-maladie.

Publicité

Avec notre correspondant à Abidjan, François Hume-Ferkatadji

Le regard triste, deux chimpanzés passent le bras entre les barreaux de leur cage pour réclamer à manger. Le mois dernier, Sam, l’un des 11 chimpanzés du zoo d’Abidjan est décédé de dysenterie à l’âge de 19 ans. Les primates peuvent vivre en théorie jusqu’à 50 ou 60 ans.

Pour ce soignant, l’état de santé du grand singe s’est dégradé en raison de graves carences alimentaires: « Il avait une indigestion et souffrait aussi de dysenterie. On ne pouvait plus rien faire. Ils ont fait venir un vétérinaire, on lui a placé des perfusions et le surlendemain, il est parti. »

C’est le 7ème chimpanzé à mourir en moins de 10 ans dans le zoo. Contactée, la gestionnaire du parc, Mariam Koné, a d’abord démenti la mort de ce primate avant d’affirmer qu’il était décédé d’une gastro-entérite.

Des animaux affamés

Selon les employés, les chimpanzés, mais aussi les léopards, les lions et les crocodiles sont affamés. Les animaux seraient nourris exclusivement grâce à des dons des supermarchés, qui cèdent leurs invendus. Mais ce n’est pas suffisant. Régulièrement, des chimpanzés cherchent à s’échapper.

« Oui, ils ont fui parce que la nourriture n’est pas suffisante, révèle le soignant. Avant, ils mangeaient trois fois par jour et maintenant, ils ne mangent qu’une seule fois. Donc face au manque de nourriture, ils n'ont d'autre choix que de chercher à s'enfuir. »

Sur le réseau social Facebook, un groupe réunissant plus de 700 membres s’est constitué. Beaucoup y dénoncent la maigreur » des animaux « qui crèvent de faim » et la gestion du zoo jugée « lamentable ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.