Accéder au contenu principal

Mort de Patrice Lumumba en RDC: sa famille demande au roi des Belges ses restes mortuaires

Patrice Lumumba (d) en décembre 1960.
Patrice Lumumba (d) en décembre 1960. AFP PHOTO / STRINGER STRINGER
Texte par : RFI Suivre
4 mn

La fille du héros national congolais Patrice Lumumba a envoyé une lettre au roi des Belges, le 30 juin 2020, et elle le fait savoir en ce jour de fête nationale en Belgique. Elle demande que lui soit restitués les quelques restes mortuaires de son père dont le corps n'a jamais été retrouvé.

Publicité

Patrice Lumumba a été le premier Premier ministre du pays en 1960, avant d’être assassiné quelques mois plus tard, en janvier 1961, sans que son corps n'ait jamais été retrouvé. Seul indice : un document filmé dans lequel celui qui aurait fait disparaitre le corps, le Belge Gerard Soete, montre des dents censées être celles de Patrice Lumumba.

Ce mardi 21 juillet 2020, jour de la fête nationale en Belgique, l’ancienne puissance coloniale, Juliana, la fille de Patrice Lumumba fait savoir qu'elle a demandé, par une lettre au roi des Belges que ces restes lui soient restitués.

« Dans cette lettre, je demande à ce que les restes mortuaires qui sont en Belgique nous soient restitués, pour que l’on puisse, enfin, enterrer notre père dignement. Ses restes sont séquestrés au Palais de justice en Belgique. C’est avec certitude que l’on sait que c’est sous-scellé au Palais de justice, parce qu’il y avait le fameux individu, qui était sorti à la télévision, en disant qu’il avait gardé deux dents de Lumumba. C’est qu’il l’avait torturé. On a trouvé ça et ça été pris et mis sous scellé. C’est pour cela que, quand on l’a su, je crois que c’est la fin d’un processus, d’une espérance. Parce qu’il y a eu différentes démarches, mais qui n’ont pas abouti à grand-chose. Pour ma famille, donc mes frères et moi, c’est la fin de notre devoir d’enfants d’enterrer notre père. Mon père et ses compagnons sont morts pour ce pays. Ils ont versé leur sang dans ce pays. Ses restes doivent rentrer chez lui », explique longuement Juliana.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.