Accéder au contenu principal

Centrafrique: plainte au Tchad contre le chef rebelle Abdoulaye Miskine

Sur cette image non datée communiquée par le mouvement à l'AFP, le chef rebelle du FDPC Abdoulaye Miskine avec ses hommes à Biti.
Sur cette image non datée communiquée par le mouvement à l'AFP, le chef rebelle du FDPC Abdoulaye Miskine avec ses hommes à Biti. FDPC / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le chef rebelle Abdoulaye Miskine, à la tête du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), groupe rebelle actif en Centrafrique, a été arrêté au Tchad en octobre 2019 et présenté au juge d'instruction le 1er juin 2020. Si Abdoulaye Miskine a longtemps été actif en RCA, il est aussi soupçonné de crimes au Tchad. La Coordination des associations de la partie civile et de défense des droits de l'homme (Cascidho) a annoncé s'être constituée partie civile contre le chef de guerre. De nombreuses victimes se sont fait connaître pour des crimes commis notamment le long de la frontière.

Publicité

Sur cette base, nous avons fait des investigations sérieuses dans ce sens, ce qui nous a amenés à nous constituer partie civile et à déposer une plainte contre alias contre Koumtamadji Martin, alias Abdoulaye Miskine et autres, pour enlèvement, séquestration, sévices graves, extorsions de biens, également association de malfaiteurs et assassinat.

Mahamat Dingadimbaye, président de la Cascidho

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.