Accéder au contenu principal

Covid-19: à Madagascar, le ministre de la Santé désavoué après son appel à l’aide

A l’hôpital universitaire d’Andohatapenaka, à Antananarivo, le 20 juillet.
A l’hôpital universitaire d’Andohatapenaka, à Antananarivo, le 20 juillet. RIJASOLO / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après la divulgation sur les réseaux sociaux d'une lettre du ministre de la Santé, Ahmad Ahmad, appelant lundi 20 juillet les bailleurs de fonds à une aide urgente d'équipements pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, le ministre a été publiquement et sèchement désavoué dans un communiqué officiel de l'exécutif. Une cacophonie qui révèle les discordances au sein du gouvernement concernant la gestion de la crise sanitaire.

Publicité

Avec notre correspondante à Antananarivo, Laetitia Bezain

Lamissive du ministre de la Santé, le professeur Ahmad Ahmad, a suscité une vive réaction du gouvernement, puisque sa lettre vient contredire la ligne officielle et les discours rassurants du président de la République, Andry Rajoelina. « Force est de constater que de nombreux points cruciaux dans la gestion de cette crise sanitaire ont échappé à la vigilance du ministre de la Santé », indique le communiqué du gouvernement du mardi 21 juillet, qui liste les démarches entreprises par les autorités pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Depuis le début de l'épidémie, le chef de l'État s'est mis sur le devant de la scène et vante l'efficacité du Covid-Organics, remède censé guérir du Covid-19, éclipsant presque l'expérience du ministère de la Santé et de ses équipes.

Dans sa lettre adressée aux partenaires techniques, le ministre évoquait pourtant une « situation plus que préoccupante », des « hôpitaux submergés » dans la capitale et certains malades qui « décèdent faute d'accès aux soins ». Un constat que font la plupart des soignants et des Tananariviens ces derniers jours.

Cet appel à l'aide et le désaveu du gouvernement a valu au professeur Ahmad Ahmad une vague de soutien sur les réseaux sociaux, les internautes estimant qu'il a osé révéler ce que les agents de santé sur le terrain signalent depuis plusieurs semaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.