Accéder au contenu principal

Nouveau massacre au Darfour, 60 morts

Un enfant Soudanais se tient devant son abri au camp de Kalma (sud-Darfour) de l'ONU (archives).
Un enfant Soudanais se tient devant son abri au camp de Kalma (sud-Darfour) de l'ONU (archives). AFP PHOTO/UNAMID/ALBERT GONZALEZ FARRAN
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Plus de 60 personnes ont été tuées et 60 autres blessées dans une nouvelle tuerie dans un village du Darfour Ouest selon l'ONU. Une série d'attaques se déroule depuis la semaine dernière entre tribus nomades arabes et agriculteurs non arabes au sujet de l'occupation des terres.

Publicité

Selon l'ONU, environ 500 hommes armés ont attaqué samedi la localité de Masteri, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale provinciale d'El Geneina. Bilan : plus de 60 personnes tuées, en majorité issues de la communauté massalit. Des maisons et le marché local ont également été pillés et brûlés.

Depuis plusieurs jours, les violences ethniques meurtrières se multiplient dans la région. Et vendredi, au moins 20 paysans ont été tués au Darfour Sud.

En réaction ce dimanche, le Premier ministre Abdallah Hamdok a promis dans un communiqué « qu'une force conjointe de sécurité, mêlant police et armée, sera déployée dans les cinq États du Darfour pour assurer la sécurité des citoyens et protéger la saison agricole » qui dure de juillet à novembre.

Ces dernières années, le conflit entre arabes et non arabes a baissé en intensité au Darfour mais la question des terres reste sensible. Et ces tensions risquent encore d'entraver les tentatives de négociations pour un accord de paix entre Khartoum et les différents groupes rebelles, dont ceux du Darfour.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.