Accéder au contenu principal

Rwanda: le co-fondateur du journal en ligne «The Chronicles» condamné à un an de prison

Arrêté le 10 décembre 2019, Christopher Kayumba a déjà fait 8 mois de prison. Il devrait donc être libéré à la fin de l'année. (image d'illustration)
Arrêté le 10 décembre 2019, Christopher Kayumba a déjà fait 8 mois de prison. Il devrait donc être libéré à la fin de l'année. (image d'illustration) Getty Images
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Christopher Kayumba, professeur d’université, analyste politique et co-fondateur du journal en ligne « The Chronicles », a été condamné mercredi 29 juillet par une cour de Kigali à un an de prison pour « avoir causé des troubles » à l’aéroport. C’est ce qu’ont déclaré ses proches et son journal, qui ont eu connaissance du verdict.

Publicité

Avec notre correspondante à Kigali, Laure Broulard

Selon un proche de Christopher Kayumba, ni son avocat ni sa famille n’étaient présents lors du verdict, qui leur a été finalement lu par le greffier du tribunal. Un an de prison pour avoir causé des troubles à l’aéroport.

Début juillet, la presse locale indiquait pourtant que le procureur avait requis 5 ans de prison contre le professeur. Mais la cour n’a pas retenu le second chef d’accusation : l’ivresse sur la voie publique.

Christopher Kayumba avait été arrêté le 10 décembre 2019, alors que, selon son journal, il s’apprêtait à quitter le pays. Ayant déjà fait 8 mois de prison, il devrait être libéré à la fin de l’année.

« Le but de ce procès est de le discréditer aux yeux du public » assure un de ses proches, tandis que du côté de la Commission des medias rwandais, un organe gouvernemental, on ne préfère pas commenter ce dossier, assurant qu’il n’a aucun lien avec la profession journalistique.

Christopher Kayumba avait co-fondé à la fin des années 2000 The Chronicles, l’un des rares titres rwandais parfois critique du gouvernement. Le journal avait suspendu sa publication le 9 juillet dernier. Il l’a repris au lendemain du verdict.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.