Accéder au contenu principal

Coronavirus: en Namibie, des mesures contradictoires pour sauver le tourisme

Un voiturier porte des gants et un masque alors qu'il travaille dans les rues de Windhoek, le 16 mars 2020, au début de l'épidémie de Covid-19.
Un voiturier porte des gants et un masque alors qu'il travaille dans les rues de Windhoek, le 16 mars 2020, au début de l'épidémie de Covid-19. HILDEGARD TITUS / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

La Namibie a le quatrième plus haut taux d'infection quotidien du continent africain. Plus de 2 000 personnes ont été infectées et on compte officiellement 10 morts, quasiment tous concentrés dans les villes portuaires, loin de la capitale Windhoek. Le gouvernement est entre deux eaux : d’un côté, la réouverture du pays aux touristes étrangers à partir de lundi et de l’autre le durcissement des règles du confinement.

Publicité

Trois semaines après leur réouverture, les écoles primaires vont de nouveau fermer en Namibie. Au moins pour le mois d’août, a affirmé le président Hage Geingob lors d’une allocution télévisée.

Le taux d’infections inquiète en effet les autorités qui ont durci le ton : les rassemblements publics autorisés passent de 250 à 100 personnes maximum à partir de ce week-end. Autre mesure : les bars et restaurants ne servent plus d’alcool aux clients.

Ce n’est pas tant la capitale Windhoek qui fait peur au gouvernement, l’épicentre est sur la côte, plus précisément à Walvis Bay, la grande ville portuaire namibienne qui concentre 90% des cas de coronavirus. L’armée y a même ouvert un hôpital de campagne pour gérer l’afflux de patients.

Malgré cela, le pays ouvre ses frontières. À partir de lundi, les touristes internationaux sont donc les bienvenus dans le pays, sans quatorzaine imposée à leur arrivée. Une décision paradoxale donc, mais prise en partie pour sauver l’industrie du tourisme, au bord de l’effondrement.

À lire aussi : L'OMS s'inquiète de l'accélération de la pandémie de coronavirus en Afrique

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.