Accéder au contenu principal

Idriss Déby Itno réaffirme la position du Tchad dans le conflit libyen

Idriss Déby Itno, président du Tchad.
Idriss Déby Itno, président du Tchad. RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président tchadien a défendu, dans une interview accordée à RFI et France 24, sa position dans la crise libyenne, notamment son soutien au maréchal Haftar, sans le nommer directement, en raison de la lutte qu’il mène contre « le terrorisme » en Libye. 

Publicité

Dans son interview, le président tchadien attaque le GNA, le gouvernement de Tripoli, dirigé par Fayez el-Sarraj, mais sans le nommer directement.

Le Tchad fait partie des pays qui soutiennent Khalifa Haftar parce que, selon lui, c’est le camp de l’Ouest libyen qui « héberge les terroristes ».

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011 en Libye, le Tchad est confronté à des groupes de rebelles qui attaquent l’armée tchadienne dans le Tibesti, en prenant le Sud libyen comme base arrière pour leurs activités.

Ces rebelles tchadiens combattent aussi dans les rangs des forces de Fayez el-Sarraj et certains groupes se sont alliés avec plusieurs milices extrémistes libyennes à Misrata et dans le Sud.

Priorité à l'UA

Idriss Déby Itno affirme que la situation en Libye aggrave la situation dans tous les pays du Sahel : « L'arrivée massive de mercenaires de toutes nationalités de la Syrie en Libye augmente cette inquiétude. »

Le président tchadien dénonce cependant toute ingérence et demande à l'Occident qui a, selon lui, tué Kadhafi pour des raisons économiques, de laisser l’Union africaine jouer son rôle pour une solution à la crise libyenne.

►A écouter: Entretien exclusif avec Idriss Déby Itno, président de la République du Tchad

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.