Accéder au contenu principal
Reportage

Coronavirus: au Sénégal, sur la plage de Yoff, désertée

La plage de Yoff, d'habitude bondée, est vide en ce dimanche 9 août au Sénégal.
La plage de Yoff, d'habitude bondée, est vide en ce dimanche 9 août au Sénégal. RFI/Théa Ollivier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Sénégal, les autorités ont remis en place des mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Face au relâchement des populations et à l’afflux des baigneurs sur le littoral de Dakar en ces fortes chaleurs, le ministre de l’Intérieur a annoncé vendredi l’interdiction de rassemblement sur les plages. Tout contrevenant sera sanctionné.

Publicité

De notre correspondante à Dakar, Théa Ollivier

La longue plage de Yoff est pratiquement déserte ce dimanche malgré la chaleur. Habitué de la plage, Abdoulaziz Dieng est affligé. « Les gens veulent sortir et s’épanouir. Venir avec leurs familles. Les week-ends, ce sont des milliers de personnes d’habitude sur la plage. C’est vraiment la catastrophe ! »

À perte de vue, les restaurants sont vides, au grand désespoir de Simon Manga, plagiste qui a l’habitude de louer nattes et parasols aux baigneurs. « Les dimanches, il y avait toujours beaucoup de monde. On loue les cases. On s’en sortait financièrement. A cause du Covid-19, il n’y a plus personne et il n’y a plus de revenus, c'est vraiment dur ».

« Si les gens ont chaud, ils vont venir… »

Sur la plage, des gendarmes munis de masques patrouillent pour sortir les baigneurs de l’eau ou pour bloquer l’accès à la plage.

Mais Ibrahima Fall, président des maitres-nageurs du Sénégal, aurait préféré un encadrement des visiteurs, plutôt qu’une interdiction complète de l’accès aux plages. « L’Etat interdit aux gens de se baigner, pour moi ce n’est pas une solution. La plage n’est pas un endroit fermé mais aéré. Il devrait les encadrer avec notre collaboration. »

Les rassemblements sont aussi interdits au niveau des terrains de sports, des espaces publics et des salles de spectacle.

À lire aussi : Le Sénégal mise sur le tourisme local pour relancer l'économie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.