Accéder au contenu principal

Burkina Faso: des hommes armés enlèvent le grand imam de Djibo

Djibo, une zone en proie à de nombreuses attaques armées.
Djibo, une zone en proie à de nombreuses attaques armées. RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Burkina Faso, le grand imam de Djibo dans le Sahel a été enlevé mardi par des hommes armés. L’enlèvement a eu lieu alors qu’il revenait de la capitale Ouagadougou.

Publicité

L’imam, Souaibou Cissé, 73 ans, était dans un véhicule de transport en commun sur l’axe Namsiguia-Djibo, un tronçon d’une trentaine de kilomètres non sécurisé. Il a été descendu du bus par ses ravisseurs après un contrôle d’identité avant d’être emmené. Il est le seul passager du bus qui a été enlevé, et ses proches sont sans nouvelles 24h après son enlèvement.

Ce responsable religieux qui est aussi le président de la communauté musulmane de la province du Soum dans la région du Sahel était apparemment dans le viseur des terroristes. L'un de ses proches a confié qu'il recevait régulièrement des menaces de mort.

Protection levée sans explication

L'imam avait aussi échappé à une tentative d’assassinat en mai 2017. Des coups de feu avaient été tirés sur son domicile, il en était sorti indemne. C'est après cet événement qu'il a été placé sous protection de la gendarmerie jusqu’au début de cette année où la protection a été levée sans explication. « Une dizaine de gendarmes montaient la garde devant sa cour, ils vérifiaient l'identité de toutes les personnes qui y entraient. Mais nous ne pensions pas que ce dispositif serait levé tout d'un coup », explique l'un des fils de l'imam Souaibou Cissé.

Les autorités burkinabè n'ont pour l'instant pas communiqué sur cet enlèvement qui intervient deux semaines après celui du chef du village de Nassoumbou dans les mêmes conditions et sur le même axe routier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.