Reportage

Alcool, tabac, club de gym… l’Afrique du Sud se déconfine peu à peu

Dans une salle de sport du Cap en Afrique du Sud, la vie reprend son cours après des mois d'arrêts.
Dans une salle de sport du Cap en Afrique du Sud, la vie reprend son cours après des mois d'arrêts. AFP Photos/Rodger Bosch

L’Afrique du Sud se déconfine un peu plus depuis mardi 18 août. Le pays est passé en niveau 2 d’alerte sanitaire. Le gouvernement estime que le pic de l’épidémie est dépassé dans les provinces les plus peuplées, et que la quasi-totalité de l’économie doit reprendre, en appliquant les règles sanitaires.

Publicité

Avec notre correspondante à Johannesburg, Claire Bargelès

Le couvre-feu est toujours de rigueur, mais les Sud-Africains peuvent désormais jouir de nouvelles libertés. Les clubs de gym qui ont mis en place un protocole sanitaire strict ont pu rouvrir comme cette salle, en banlieue de Johannesburg :

« Il y a une bouteille de désinfectant dans l’espace de chacun, nous explique lagérante du club, Maruschka Cameron. Vous allez dans votre bloc, et vous y restez, vous y trouverez tout l’équipement dont vous avez besoin pour l’entraînement d’aujourd’hui. »

Genna n’a pas hésité et est venue dès la première session en groupe : « C’est un jour spécial, c’est la première fois que l'on a le droit de revenir à la gym. Et pour moi, l’entraînement est très important, ça m’aide à me débarrasser du stress de la vie de tous les jours. Donc je suis vraiment contente de pouvoir être de retour. »

Pour la gérante de la salle, c’est un soulagement de pouvoir rouvrir et remettre tout le monde au travail : « Ça a été très dur pour nous ... ça a duré presque cinq mois. Bien sûr, des gens vont avoir peur de venir, car ce n’est pas parce que les clubs de gym ont le droit de rouvrir, que le Covid-19 n’existe plus. On est partagés, car on prend un risque en rouvrant, mais il faut aussi continuer à vivre. »

La vente d'alcool et de tabac réautorisée

Un autre lieu d’affluence mardi : les magasins d’alcool et de tabac, dont la vente est à nouveau autorisée.

Marco y est venu refaire ses réserves de bouteilles : « Pour l’instant on arrivait toujours à trouver de l’alcool de façon détournée. Mais ce matin c’est un soulagement, je suis venu dès 8 h, et il y avait déjà des gens qui faisaient la queue devant le magasin. On vient tous avec nos masques, tout ça, c’est notre nouveau mode de vie. Il faut continuer à faire attention. »

Les déplacements entre les différentes provinces du pays sont également à nouveau autorisés. Mais les frontières internationales restent quant à elles fermées.

►À écouter aussi : Vivre ailleurs - Les conséquences du coronavirus sur l'emploi et l'éducation en Afrique du Sud

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail