Le Trésor américain sanctionne des Ougandais accusés de trafic d'adoptions illégales

Le réseau visé par les mesures du Trésor est accusé d’organisé l’adoption illégale par des familles américaines de jeunes ougandais faussement présentés comme des orphelins.
Le réseau visé par les mesures du Trésor est accusé d’organisé l’adoption illégale par des familles américaines de jeunes ougandais faussement présentés comme des orphelins. © Wikimedia commons

Le Trésor américain annonce des sanctions contre quatre Ougandais accusés de faire partie d’un réseau de trafic d’adoption. Deux juges, ainsi qu’une avocate et son associé et mari sont frappés par un gel des avoir et interdiction d’entrée sur le territoire. Un dossier judiciaire est également pendant devant les tribunaux aux Etats-Unis. Le réseau visé par ces mesures est accusé d’organisé l’adoption illégale par des familles américaines de jeunes ougandais faussement présentés comme des orphelins.

Publicité

C’est un réseau d’escroquerie à l’adoption bien organisé que l’administration américaine est en train de démanteler. A l’avocate Dorah Mirembe, il est notamment reproché d’avoir via des intermédiaires « contacté des familles vulnérables dans des villages reculés d’Ouganda », pour leur « retirer » leurs enfants, en leur promettant qu’ils seraient envoyés « à Kampala » pour suivre une éducation chez des missionnaires, avant finalement de placer ces enfants dans un prétendu « orphelinat », où des familles américaines étaient invités à venir les adopter.

Dans d’autres cas ce sont des programmes spéciaux d’éducation aux Etats-Unis qui étaient promis. Et ce en ayant pris soin avant soit de « falsifier » les documents d’autorisation, selon le Trésor, soient de profiter de l’illettrisme de ces parents pour leur faire signer à leur insu des documents équivalent à un abandon.

L’avocate est également accusée d’avoir « facilité la corruption de juges » et d’autres officiels ougandais » pour donner un semblant de légalité à ces procédures. Parmi ces juges, Moses Mukiibi and Wilson Musalu Musene, tous deux également sous sanctions.

Parallèlement, la justice américaine a annoncé avoir inculpé l’avocate et une citoyenne américaine pour fraudes multiples et blanchiment d’argent. En plus des sanctions, une procédure pénale est donc en cours pour punir les auteur de ce trafic qui selon les enquêteurs aurait rapporté au réseau de 900 000 dollars.

Plusieurs cas liés à ce réseau ont défrayé la chronique ces deniers années. Dont celui d'un couple de parents américains qui a finalement décidé de restituer l'enfant à sa famille biologique après avoir découvert l'escroquerie.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail