Afrique du Sud: la consommation en berne à cause de la pandémie de Covid-19

Dans un supermarché de Johannesburg le 26 mars 2020.
Dans un supermarché de Johannesburg le 26 mars 2020. REUTERS/Siphiwe Sibeko

La « dépression pandémique » (terme employé par la Banque mondiale) a des effets terribles en Afrique. Exemple avec l'Afrique du Sud, l'économie la plus développée du continent. Déjà mal en point avant le confinement, elle s'enfonce un peu plus dans la crise. Le secteur de la consommation est frappé de plein fouet. Le pays devrait connaitre une récession de 7% cette année.

Publicité

La consommation est toujours le premier indicateur de l'état de santé d'un pays. Et en Afrique du Sud, ce secteur qui pèse 15% du Produit intérieur brut est bien mal en point. Les géants de la distribution en sont à constater, dépités, le recul des ventes et des bénéfices, impactés par la pandémie de Covid-19.

Massmart, la filiale de l'Américain Walmart devrait voir son chiffre d'affaires reculer de 42% pour le premier semestre. Tandis que Pinch N Pay, deuxième chaine de supermarché du pays, a dû se séparer de 1 400 employés. Le groupe anticipe une baisse de moitié de ses profits au premier semestre. De son côté, Shoprite, le géant de la distribution ne se porte pas mieux. Il annonce son retrait du Nigéria où les affaires vont encore plus mal qu'en Afrique du Sud.

Les distributeurs d'alcool voient également l'avenir d'un mauvais oeil. L'interdiction de vendre de l'alcool durant trois mois –qui vient juste d'être levée– aura noyé plusieurs projets. Heineken renonce à une usine à six milliards de rands et Sab à un investissement de 5 milliards.

Impactée par le coronavirus, l'économie sud-africaine fait grise mine. Le chômage endémique et la récession anticipée à 7% cette année, ne laissent pas entrevoir de reprise de la consommation à court terme.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail