Accéder au contenu principal

Somalie: des ONG s'inquiètent d'un projet de loi sur les violences sexuelles

Deux femmes avec leurs enfants sur la plage du Lido à Mogadiscio, le 13 novembre 2013.
Deux femmes avec leurs enfants sur la plage du Lido à Mogadiscio, le 13 novembre 2013. REUTERS/Siegfried Modola
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un projet de loi concernant les violences sexuelles, présenté par des parlementaires au mois d'août, génère une vague de contestations.

Publicité

Selon de nombreuses ONG, ce projet pourrait légaliser le mariage précoce, dans un pays où, selon une étude du gouvernement réalisée cette année, un tiers des filles sont déjà mariées avant l'âge de 18 ans. Brendan Ross, responsable pour l'UNICEF de la protection de l'enfance en Somalie, s'inquiète d'un texte de loi qui ne respecte pas les accords internationaux.

« Ce projet de loi ne respecte pas les principes de base de la convention relative aux droits de l'enfant que le gouvernement a ratifié en 2015. Par exemple, il y a un amendement dans cette loi qui autorise le mariage de jeunes filles dès qu'elles ont atteint la puberté. Donc cela voudrait dire que les filles pourraient être mariées dès l'âge de 12 ou 13 ans. C'est l'un des éléments de ce projet de loi qui est très alarmant pour les Nations unies et très certainement pour beaucoup de Somaliens aussi. Mais ce n'est pas le seul élément qui nous inquiète dans cette législation défaillante à bien des regards : les violences domestiques n'y sont pas mentionnées une seule fois, les viols conjugaux non plus, tout comme les mutilations génitales et bien d'autres problèmes encore. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.