Accéder au contenu principal

Présidentielle en Guinée: la candidature de Cellou Dalein Diallo divise l'opposition

Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition en Guinée.
Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition en Guinée. RFI/Carol Valade
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le chef de l’Union des forces démocratiques de Guinée s'est déclaré dimanche candidat à la présidentielle face au chef de l'État sortant. Problème : l'opposition appelait au boycott du scrutin en cas de candidature d’Alpha Condé à un troisième mandat. Par ailleurs, la présidentielle d'octobre a pour base la nouvelle Constitution, dénoncée également par l’opposition.

Publicité

Cellou Dalein Diallo, chef de file l’opposition, espère rétablir l’ordre constitutionnel en cas d’élection à la tête du pays. Mais « avec un fichier électoral tronqué et taillé sur mesure, une Céni et une Cour constitutionnelle totalement inféodées à Alpha Condé, la tâche ne sera pas facile », admet le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée.

Plusieurs voix de l’opposition disent à l’inverse leur incompréhension face à cette candidature. C’est le cas de l’ancien Premier Ministre Lansana Kouyaté ou encore de Sydia Touré, le leader de l’Union des forces républicaines. Sidya Touré ne se présente pas à la présidentielle : ce leader de l’opposition invoque des questions de « principe », en mémoire, dit-il, « des Guinéens morts lors des manifestations », et pour respecter son engagement contre la nouvelle Constitution. Pour Sidya Touré, la candidature de Cellou Dalein Diallo est un point de « scission » au sein de l’opposition.

Pas de déclaration officielle de la part du Front national pour la défense de la Constitution. Mais depuis plusieurs jours, les militants de cette organisation, qui rassemble opposition et société civile contre un troisième mandat d’Alpha Condé, sont clairs sur un point : tout candidat à la présidentielle est automatiquement exclu du FNDC.

C’était déjà le cas pour le Dr Ousmane Kaba et pour Me Abdoul Kabélé Camara. Le FNDC se réunit mercredi en plénière, on connaîtra donc sa position sur la candidature déclarée de Cellou Dalein Diallo, dont le parti est un moteur de mobilisation pour le FNDC.

Ces derniers mois, une grosse partie des manifestations de l’intérieur du pays étaient portées par les militants du parti de Cellou Dalein Diallo.

Pendant des années, ils ont fait des manifestations et ça n’a servi à rien. Le meilleur moyen, c’est d’aller aux élections.

[Reportage] La rue guinéenne est elle aussi partagée

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.