Accéder au contenu principal

Rwanda: le président Kagame dément que Paul Rusesabagina ait été kidnappé

Paul Rusesabagina photographié à Bruxelles lors d'une conférence sur la situation au Rwanda, le 18 juin 2019.
Paul Rusesabagina photographié à Bruxelles lors d'une conférence sur la situation au Rwanda, le 18 juin 2019. NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Au cours d'une interview, ce dimanche 6 septembre, à une agence de presse rwandaise, Paul Kagame a démenti que Paul Rusesabagina, le héros qui a inspiré le film « Hôtel Rwanda », ait été kidnappé. Critique et opposant de longue date du président rwandais, Paul Rusesabagina, 66 ans, était apparu lundi à Kigali, menottes aux poignets et exhibé devant la presse par la police rwandaise qui l'accuse « d'avoir financé et créé des groupes terroristes ».

Publicité

Le mystère entoure les circonstances de son arrivée au Rwanda où il se savait recherché. Sa famille, qui dit avoir perdu tout contact avec lui alors qu’il se trouvait à Dubaï, est convaincue qu’il avait été enlevé. Le président rwandais affirme, lui, qu'aucun acte illégal n'a précédé son arrestation.

« De deux choses l'une, soit il a été kidnappé soit il a été dupé, ou piégé. Permettez-moi d'éliminer l'hypothèse du kidnapping, a déclaré Paul Kagame. Ce n'était pas le cas. Et Rusesabagina en attestera de lui-même. ll n'y a pas eu de kidnapping. Aucun acte répréhensible n'a été commis dans le processus qu'il l'a mené ici. Il est arrivé ici sur la base de ce qu'il croyait vouloir faire et il s'est retrouvé ici. C'est un peu comme appeler un numéro de téléphone pour joindre quelqu'un et réaliser que vous avez composé le mauvais numéro de téléphone. C'est comme ça que cela s'est passé. De manière irréprochable, d'après ce que j'ai appris, en interrogeant les personnes impliquées. »

Les autorités émiraties n'ont pas répondu aux sollicitations de l'AFP. Mais un porte-parole a affirmé à CNN qu'il avait quitté le pays légalement. « Je ne sais pas comment il est arrivé au Rwanda. J'ai lu des informations selon lesquelles, il était monté dans un avion privé. [...] Toutefois, il n'aurait jamais fait ça de sa propre volonté, parce qu'il sait qu'au Rwanda ils le veulent mort », a déclaré sa fille Carine Kanimba à l'AFP.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.