Inondations au Sénégal: une réunion d’urgence convoquée au palais présidentiel

De nombreuses habitations de Dakar sont sous l'eau près de fortes pluies au Sénégal, le 6 septembre 2020.
De nombreuses habitations de Dakar sont sous l'eau près de fortes pluies au Sénégal, le 6 septembre 2020. REUTERS/ Zohra Bensemra
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Sénégal, les autorités ont été interpellées sur la gestion des inondations. Les pluies diluviennes du week-end dernier ont fait beaucoup de dégâts et quasiment toutes les régions du pays ont été touchées.

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

La réunion a eu lieu autour du président Macky Sall, avec notamment le ministre de l’Intérieur, et le ministre de l’Eau et de l’assainissement, pour faire le point sur le bilan du déluge du week-end dernier, et évaluer le plan décennal de lutte contre les inondations. Ce plan, lancé par le président Macky Sall lui-même dès son installation pour la période 2012-2022, porte sur un montant de près de 767 milliards de francs CFA, selon le secrétaire général de la présidence, soit plus d’un milliard d’euros.

La question que posent les populations sinistrées, et certains responsables de l’opposition, est de savoir à quoi a servi cet argent ? L’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye accuse. Selon lui, ce montant « n’a jamais été dépensé », et « les inondations ont cessé d’être une priorité » après son départ du gouvernement. La Coalition Jotna / les Patriotes pour l’alternative d’Ousmane Sonko demande la création d’un dispositif de contrôle du budget qui sera alloué aux secours, pour éviter tout détournement par « une mafia du pompage ».

Des pluies « exceptionnelles » pour l’exécutif

De son côté l’exécutif se défend. Dans une tribune, le porte-parole du président Abdou Latif Coulibaly explique que les pluies du week-end dernier ont été « exceptionnelles ». Le secrétaire général de la présidence pointe les « dérèglements climatiques » et assure que les travaux déjà réalisés, pour le drainage, le captage des eaux, l’assainissement, ont permis de limiter les dégâts.

Pour l’heure, le gouvernement tente de faire face à l’urgence. Le ministre de l’Intérieur a annoncé ce lundi des moyens supplémentaires pour le pompage des eaux dans les zones inondées. Selon Aly Ngouille Ndiaye, six décès liés aux pluies ont été enregistrés pour l’instant.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail