Accéder au contenu principal

Soudan: des inondations meurtrières font plus de 500000 déplacés

Précédentes inondations à Khartoum, au Soudan.
Précédentes inondations à Khartoum, au Soudan. Ebrahim Hamid / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les habitants sont pris au piège depuis fin juillet entre les crues du Nil à l'Est et les fortes pluies à l’Ouest. Les autorités locales ont imposé un état d'urgence de trois mois et mobilisé l'armée alors que la montée des eaux a déjà tué une centaine de personnes, détruits plus de 100 000 maisons et fait plus d'un demi-million de déplacés.

Publicité

Pour les personnes déplacées, certaines peuvent aller chez des amis ou leur famille mais la plupart se retrouvent dans des camps ou des tentes ou encore dans des bâtiments publics comme les écoles, mais celles-ci doivent ouvrir dans les prochaines semaines alors que va-t-il se passer? On ne peut pas les mettre dehors, mais il faut que les écoles ouvrent. De plus certaines écoles sont inondées donc là encore, comment préparer la rentrée des élèves? Avec la montée des eaux, il y a aussi le problème des maladies comme la malaria et surtout le choléra ou encore, les serpents et les scorpions qui sont obligé de sortir et vont mordent beaucoup plus de gens, et avec la situation les soins ne sont pas toujours donnés à temps. Ce sont toutes ces choses que nous devons gérer dans l’immédiat sans oublier de gérer l’après, car c’est tout aussi important.

Tanogo Chikoto, du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU en Centrafrique (OCHA) à Khartoum

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.