Accéder au contenu principal

Madagascar: une organisation des sénatoriales précipitée pour la société civile

La capitale malgache, Antananarivo, au mois de juillet 2020 en plein confinement.
La capitale malgache, Antananarivo, au mois de juillet 2020 en plein confinement. Laetiticia Bezain/RFI

Le gouvernement a fixé une date pour les élections sénatoriales afin de renouveler les parlementaires, en majorité membres du parti de l'ancien régime HVM. Les grands électeurs sont appelés à aller voter le 11 décembre 2020. Un scrutin hâtif estime le Comité national de l'observation des élections, organisation de la société civile présente sur tout le territoire.

Publicité

De notre correspondante à Antananarivo,

Six sénateurs nommés par le président de la République et douze autres élus par les maires, conseillers municipaux et communaux du pays. C'est ici que l'anomalie réside pour le Comité national de l'observation des élections puisque certaines localités n'ont pas de grands électeurs.

Les scrutins municipaux de novembre dernier ne sont pas encore achevés. 24 communes doivent refaire leur élection municipale après annulation des résultats et huit autres n'ont pas de conseillers. Plusieurs dizaines de recours concernant ce scrutin sont aussi en attente au niveau du Conseil d’État.

La tenue d'élections sénatoriales alors que les municipales ne sont pas terminées bafouerait le droit de certaines communes à être représentées pour l'organisation de la société civile. Une position que partagent aussi plusieurs sénateurs.

« Il n'y a pas de disposition qui empêche l'organisation des sénatoriales même s'il y a des communes qui n'ont pas pu avoir leurs élus », répond le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante, Fano Rakotondrazaka, qui précise que le mandat des sénateurs prend fin début février et qu'il faut éviter une vacance de leurs sièges.

Une explication qui ne convainc pas le Comité national de l'observation des élections puisque la prochaine session parlementaire ordinaire n'aura lieu qu'en mai 2021, fait-il remarquer.

À lire aussi : Madagascar: des parlementaires dénoncent la réduction du nombre de sénateurs

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.