Accéder au contenu principal

Ghana: la crise du coronavirus fait plonger l’économie

Des femmes portant des masques au marché de Nima à Accra au Ghana, le 20 avril 2020.
Des femmes portant des masques au marché de Nima à Accra au Ghana, le 20 avril 2020. REUTERS/Francis Kokoroko
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est une triste première depuis 37 ans : l’économie du Ghana a chuté de 3% au deuxième trimestre 2020, durement éprouvée par les mesures de restrictions mises en place pour contenir l’épidémie de Covid-19.

Publicité

Pays connu pour sa stabilité, ses importantes exportations d’or, de pétrole et de cacao, le Ghana a vu son économie se contracter de 3,2% sur un an entre avril et juin. Ce n’était pas arrivé depuis 1983. L’année dernière à la même période le pays affichait une croissance de 5,7%, selon le GSS, le Service national des statistiques.

Pourtant avec plus de 45 000 cas et plus de 290 morts recensés à ce jour, le Ghana a été relativement épargné par le coronavirus. Mais pour maîtriser la pandémie, les autorités publiques ont imposé en mars trois semaines de confinement dans diverses parties du pays, et surtout la capitale Accra.

Un retour à la croissance est « possible »

Beaucoup d’entreprises ont dû fermer, surtout celles de l’hôtellerie, du tourisme et de l’aviation. Et « Même après la levée des restrictions… de nombreuses entreprises ont gardé portes closes ». C’est ce qu’a déclaré Samuel Kobina Annim, le statisticien en chef du Service ghanéen des statistiques.

De plus, avec la fermeture des frontières et l’arrêt de la demande et des chaînes d’approvisionnement mondiales, plus de 11 millions d’emplois ont été perdus, selon le ministre de l’Emploi Ignatius Baffour-Awuah. Mais un retour à la croissance est « possible », affirme le Service des statistiques.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.