Accéder au contenu principal

Cameroun: prison à vie confirmée en appel pour le leader séparatiste Sisiku Ayuk Tabe

Le leader séparatiste anglophone Sisiku Ayuk Tabe.
Le leader séparatiste anglophone Sisiku Ayuk Tabe. YouTube
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La condamnation à la prison à vie du chef séparatiste anglophone Sisiku Ayuk Tabe a été confirmée en appel jeudi 17 septembre. Arrêté en 2018, celui qui se présente comme le leader de l’Ambazonie, a été condamné l'an dernier par un tribunal militaire pour « sécession » et « terrorisme » en lien avec le conflit dans les régions anglophones du Cameroun.

Publicité

L’audience aura duré moins de 20 minutes. Le président de la cour d’appel a confirmé le verdict : la prison à vie pour Sisiku Ayuk Tabe et ses neuf co-accusés, tous militants séparatistes arrêtés au Nigeria il y a deux ans et extradés vers le Cameroun.

« Les juges se sont comportés comme des chargés de mission et non comme des juges en charge de rendre la justice. Comment peut-on juger une affaire aussi grave en si peu de temps ? », s’indigne l’avocat du séparatiste anglophone. Emmanuel Simh. 

« Lors du procès au tribunal militaire de Yaoundé, il avait également été jugé très rapidement en une seule nuit, ni nos clients ni les avocats n’avaient été entendus, déplore-t-il. Nous demandions à l’époque que la traduction du procès soit faite en anglais. Le tribunal militaire, qui n’a pas voulu nous suivre, a jugé nos clients en notre absence. Ils n’ont pas été entendus ni à cette audience militaire, encore moins à la cour d’appel ».

L’avocat des militants séparatistes estime qu’il y a eu déni de justice depuis le début du procès, ses clients n’ayant pu présenter leur défense, ajoutant qu’il compte bien se pourvoir en cassation devant la Cour suprême du Cameroun.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.