Accéder au contenu principal

Togo: la police met fin aux agissements d’un réseau de braqueurs

Yao Ekpaoul, directeur général de la police nationale du Togo.
Yao Ekpaoul, directeur général de la police nationale du Togo. RFI/Peter Dogbe
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Togo, des délinquants de diverses nationalités d'un réseau de braqueurs ont été arrêtés par la police le 13 septembre dernier. Ils sont accusés d'avoir volé, entre 2019 et 2020, plusieurs centaines millions de francs CFA, lors de plusieurs opérations de braquages et de vols à mains armées. Parmi eux, un repris de justice qui vient de sortir de prison après avoir purgé vingt ans de réclusion pour homicide volontaire.

Publicité

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbé

Ils sont trois : un Nigérian, un Nigérien et un Togolais entre les mains de la police. Ils font partie d’un réseau qui opère à Lomé depuis plusieurs mois. Entre le 12 janvier 2019 et le 26 août 2020, ils ont commis 10 vols à main armée dans la capitale. Leurs victimes sont des opérateurs économiques ciblés, des sociétés, ou des cambistes qu’ils assomment sans ménagement.

La dernière tentative, qui a permis l'arrestation de ces trois hommes, remonte au dimanche 13 septembre au soir lorsque quatre individus armés de fusils AK-47, de marteau et de pied biche, font irruption dans une société de transport et de transfert d’argent au grand marché de Lomé. Ils assomment, selon le directeur de la police, Yaovi Ekpaoul, le gérant, tiennent en respect les caissiers et emportent environ 27 millions de francs CFA.

Dans leur repli, l’un des malfrats, un Nigérian, qui vient de purger 20 ans de réclusion pour homicide volontaire, a été maîtrisé par la police avec le concours des populations, alors qu’il tentait de s’échapper en tirant encore des coups de feu.

Les deux autres membres du réseau seront interpellés au cours de l’enquête avec des armes et des munitions trouvées à leur domicile.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.