Accéder au contenu principal

Gambie: Aboubacar Tambadou parmi les 100 personnalités les plus influentes dans le monde

Abubacarr Tambadou à la Cour internationale de Justice après sa plainte contre l’Union du Myanmar. Le 10 décembre 2019
Abubacarr Tambadou à la Cour internationale de Justice après sa plainte contre l’Union du Myanmar. Le 10 décembre 2019 Koen Van WEEL / ANP / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est une tradition: chaque année, le "Time magazine" dresse un classement des 100 personnalités les plus influentes dans le monde. Cette année, plusieurs Africains sont cités, comme l’homme d’affaires nigérian Tony Elumelu, le Dr Jean-Jacques Muyembe, et moins connu: l’ancien ministre gambien de la Justice, Aboubacar Tambadou. A 47 ans, ce magistrat semble se faire un nom en matière de droit international.

Publicité

Juriste formé au Royaume Uni, Aboubacar Tambadou a été procureur du TPIR, le Tribunal pénal international pour le Rwanda entre 2003 et 2008.

En 2017, au moment d’initier une « nouvelle Gambie », Adama Barrow le choisit comme ministre de la Justice : Aboubacar Tambadou lance le processus de réconciliation entre les Gambiens, traumatisés par des années de violences après 22 ans de dictature sous Yahya Jammeh.

La défense des Rohingyas

En parallèle, le magistrat se consacre à une caus: le sort des Rohingyas. L’année dernière, la Gambie a déposé plainte, au nom de l’Organisation de la conférence islamique, contre l’Union du Myanmar, l’accusant de génocide contre la minorité musulmane birmane.  

Time Magazine précise avoir été marqué par les témoignages de survivants de tueries, recueillis par Aboubacar Tambadou dans un camp de réfugiés au Bangladesh. Le juriste avait alors rapidement dressé un parallèle avec l’expérience du Rwanda.

En déposant plainte auprès de la Cour internationale de Justice, Aboubacar Tambadou, voulait éviter que de tels drames ne se reproduisent. En début d’année, il obtient gain de cause: des mesures conservatoires sont ordonnées contre le gouvernement de Myanmar pour la protection des Rohingyas.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.