Accéder au contenu principal

Nouveau regain de tension entre le Kenya et la Somalie

Des militaires kenyans à la frontière avec la Somalie. (Image d'archive).
Des militaires kenyans à la frontière avec la Somalie. (Image d'archive). AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une fusillade a éclaté entre des soldats kenyans et somaliens samedi 26 septembre le long de leur frontière commune. Une manifestation était en cours pour dénoncer les violences des forces kenyanes à l’égard des Somaliens. Les soldats kenyans ont alors ouvert le feu pour disperser les manifestants.

Publicité

Avec notre correspondante à Nairobi,  Charlotte Simonart

Des échanges de tirs soutenus ont duré plusieurs minutes entre les forces armées des deux pays voisins, racontent des témoins. Cela se passe dans la ville de Bulo Hawo dans l’ouest de la Somalie, située juste à la frontière kenyane. Ce samedi, des habitants de cette localité manifestent contre les forces armées kenyanes accusées de procéder à des exécutions extrajudiciaires. La veille, la police antiterroriste kenyane aurait exécuté trois civils, membres présumés du groupe terroriste les shebabs.

La manifestation dégénère lorsque des habitants s’approchent des positions de l’armée kenyane qui ouvre alors le feu, entrainant la riposte des soldats somaliens. Pour l’heure, aucune victime n’est à déplorer.

L’incident ravive en tout cas les tensions entre le Kenya et la Somalie. Ces derniers mois, Mogadiscio ne cesse d’accuser Nairobi d’ingérence dans ses affaires politiques intérieures, notamment en soutenant le président du Jubaland, Ahmed Madobe, fervent opposant au président somalien Farmajo.

Mais le conflit entre les deux voisins ne date pas d’hier. Principal point d’achoppement : un territoire maritime riche en hydrocarbures que se disputent le Kenya et la Somalie depuis plusieurs années.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.