Accéder au contenu principal

Cinquième mandat du président Guelleh à Djibouti: le parti au pouvoir minimise la contestation

Le président djiboutien Ismail Omar Guelleh à Addis-Abeba, le 31 janvier 2014.
Le président djiboutien Ismail Omar Guelleh à Addis-Abeba, le 31 janvier 2014. REUTERS/Tiksa Negeri
Texte par : RFI Suivre
3 mn

À sept mois de la présidentielle, la coalition l'Union pour le salut national (USN), qui regroupe plusieurs partis d’opposition, a annoncé vendredi se mobiliser contre un cinquième mandat du président Ismaël Omar Guelleh. La coalition appelle à des élections libres et a formulé toute une série d’exigences, à commencer par une refonte de la Commission électorale. Réponse ce matin sur RFI des autorités djiboutiennes : il n’est pas encore temps de parler de l'élection présidentielle.

Publicité

L’USN à laquelle vous faites allusion n’a aucune existence légale. Ce sont des clowns politiques. D’ailleurs, leurs réunions ont lieu dans des appartements privés, non au siège officiel de l’USN originelle, situé avenue Nacer à Djibouti ville. Ismaël Omar Guelleh est plutôt concentré sur la mission que les Djiboutiens lui ont confiée et ne se déconcentrera pas par les manœuvres dilatoires conduites par des choix des informations politiques. Donc, le gouvernement est au travail, le chef de l’État également, et puis nous ne sommes pas en période électorale.

Daoud Houmed, porte-parole de la majorité au pouvoir à Djibouti

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.