Accéder au contenu principal

Niger: les 3 militants de la société civile en prison depuis plus de six mois sont libres

L'entrée de la prison de Koutoukalé, près de Niamey, au Niger. (Image d'illustration)
L'entrée de la prison de Koutoukalé, près de Niamey, au Niger. (Image d'illustration) RFI/Moussa Kaka
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi ont été libérés en milieu de semaine. Ils avaient été mis sous mandat de dépôt en mars dernier pour avoir organiser une manifestation non autorisée. Six mois plus tard, ils ont été libérés alors que leur délai de détention légal était dépassé selon leur avocat.

Publicité

Après avoir vérifié qu’aucun acte n’a été posé par le juge d’instruction, dans le sens de prolonger leur mandat, la loi est claire en la matière, on ne peut pas détenir des justiciables, des citoyens, sans aucun titre juridique ou judiciaire. Voilà pourquoi nous avons formulé un communiqué, ce qui a certainement provoqué leur libération d’office. Nous pouvons toutefois dire que nous sommes à moitié satisfaits, parce qu’aujourd’hui nos clients sont libres de leurs mouvements, mais de l’autre côté, ce qu’il faut déplorer, il ne faut pas que dans un État de droit, dans une démocratie, de telles situations se représentent. Parce que nul n’est au-dessus de la loi et la loi doit être appliquée à tout le monde. Nous sommes tous égaux devant la loi.

Maître Ahmed Mamane, avocat de Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.